Err

Recrudescence des vols dans les ports de plaisance

Nouveau problème. Plus ça va, plus les vols se multiplient. Je sais, il y a toujours eu des vols dans les ports, une poulie, un ridoir, une aussière… Mais, depuis une bonne décennie, les choses ont évolué : on pique de plus en plus d’objets de valeur sur les corps-morts et les pontons. On vole les bateaux eux-mêmes (si, si !) (*), l’électronique de bord, VHF, ordinateur portable, nourrices de carburant, groupe électrogène, moteur hors-bord et que sais-je encore. Certains bateaux sont l’objet d’effractions diverses, et parfois squattés par des intrus qui se régalent de la cambuse et de ses spiritueux.
Bref, la sécurité au mouillage de nos chers (très chers) bateaux est menacée, je sais de quoi je parle. D’après Le Point, il y aurait eu au moins 700 vols de hors-bord en 2003 ; les chiffres n’ont sûrement pas baissé. Selon d’autres sources les moteurs hors-bords  représentent 40 % des vols et l’électronique 12 %. Quant aux petits larcins…
• Depuis que la plaisance est devenue un loisir de luxe (**), les malfaiteurs ont vite compris qu’il y avait là un nouvel Eldorado à exploiter, lucratif et sans risque. Rien de plus désert pendant la nuit qu’un port (hors saison et même en saison), rien de plus facile qu’y faire son marché au clair de lune… Quant aux bateaux sur coffre, c’est encore plus facile : un pneumatique discret, une paire d’avirons, quelques outils ; une fois à bord il n’y plus qu’à se servir. Carburant, hors-bord, cirés, voiles, accastillage, alcools de la cambuse, tout peut disparaître. On a même volé le hors-bord de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) de Locquirec en février dernier !
• Les cas doivent être assez nombreux car la sécurité au port est devenue un marché commercial : on propose des gravages de moteurs, des systèmes anti-démarreur, d’alerte à distance (mails ou SMS), écrous et accastillage indémontables, coupe-circuits cachés, marquage de voiles, sirènes, détecteurs de mouvements, micros, etc… Il existe aussi des moyens plus rustiques : boissons truquées (c’est pas du pastis, c’est de l’huile !) ; j’en connais même un qui laisse traîner dans son cockpit, un jerrycan rempli d’eau avec un peu d’essence (l’essence pour le parfum, l’eau pour le piège)…
Ne comptez pas trop sur l’exploitant du port qui  exerce pourtant  la totalité des droits de police portuaire, il  n’est pas responsable du bateau, ni des biens qu’il contient ; c’est à vous de vous débrouiller. Ou plutôt de payer l’assurance. Le port, lui, s’en lave les mains. Quant aux assureurs, ils prodiguent plein de bons conseils, du genre ayez un coffre-fort à bord pour les espèces et bijoux (!), ou videz le bateau complètement ! Bon…(***)
• On voit dès lors apparaître des dérives sécuritaires qui rappellent quelque chose. Outre le cadenassage général, on cite des rondes nocturnes de « volontaires » (nullement accrédités) traquant l’intrus réel ou supposé. Sur quel bateau allez-vous ? Là, ça dérape. Ça nous conduit tout droit vers des ports-ghettos, sécurisés un max, ceints de barbelés, avec vigiles de jour et pass électronique, la nuit. Des patrouilles de la  police municipale ou de « milices », webcam, badges, etc. Toute choses qui génèrent suspicion, doute, et climat d’inquiétude. Ambiance, ambiance…
On disait naguère que dans « plaisance » il y avait « plaisir ». Ouais, mais il y a longtemps.
Porthos
(*) En 2005, il y aurait eu 38 cas de vols de bateaux ; trois par mois !
(**) Il y a 10 ou 12 ans.
(***) Attention, les compagnies considèrent que le hors-bord étant par définition « hors du bord » ne fait pas partie du bateau ; il faut une clause spéciale pour l’assurer.


Article d'Escales Maritimes, la mer dans tous ses états


http://escales.wordpress.com/2011/10/27/recrudescence-des-vols-dans-les-ports-de-plaisance/

Rédigé le  10 août 2015 10:53 dans Articles actualité  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
Nos caméras dans le monde